Pokémon Go est maintenant le plus puissant outil de marketing au détail

Patrick Antinozzi

Ils sont partout.

Dans le parc, à la bibliothèque, dans votre bar local et même dans votre arrière-cour.

Et vous ne pouvez même pas les voir.

Enfin, à moins que vous utilisiez un téléphone intelligent et une application de chasse aux monstres.

Je parle bien sûr de Pokémon Go, le jeu qui fait rage partout dans le monde.

Pour ceux qui vivent sous une roche, dans un abri nucléaire, au fond de la mer, Pokémon Go est un nouveau jeu comme aucun autre. L’application vous permet d’attraper des Pokémon virtuels situés dans le monde réel qui vous entoure.

La preuve en est dans le nombre incroyable de gens qui l’ont déjà téléchargée.

En à peine plus d’une semaine, Pokémon Go a engrangé plus d’utilisateurs que Twitter et génère plus d’interactions que Facebook.

Comme pour tout ce qui gagne une popularité immédiate et une adoption massive, la première chose que les gens essayent de comprendre est comment ils peuvent aussi en profiter.

Et les gens se sont montrés extrêmement créatifs.

Pokémon Go représente la plus grosse opportunité de marketing de ces dernières années pour le commerce de détail

Qu’est-ce qui rend cette nouvelle application plus précieuse que n’importe lequel de vos outils de marketing?

Contrairement à la plupart des jeux vidéo, Pokémon Go nécessite que vous vous déplaciez vraiment pour accomplir des missions et des tâches. Vous contrôlez le déplacement de votre personnage uniquement à travers votre propre déplacement.

Les créatures que vous devez attraper, les dresseurs contre qui vous luttez et les gymnases où vous vous entraînez sont tous situés dans des lieux réels.

Les lieux sont placés aléatoirement à travers votre région et peuvent être localisés sur la carte intégrée à l’application.

Vous commencez à voir l’opportunité?

Il y a de bonnes chances que votre commerce de détail soit situé à proximité de l’un de ces cruciaux sites Pokémon. Cela signifie que des gens vont se presser chez vous de partout pour jouer à ce jeu.

Et quand je dis qu’ils vont se presser de partout, je pèse mes mots.

Des histoires surgissent dans le monde entier de centaines, voire même de milliers de personnes convergeant vers un même lieu pour jouer. Parfois, un jardin d’enfants est littéralement piétiné par des hordes d’adultes.

Par-dessus cela, le jeu vous permet en effet d’acheter des "leurres", qui augmentent ou diminuent la fréquence à laquelle des Pokémon apparaissent près de vous.

Les entreprises intelligentes l’ont bien compris et offrent des manières très créatives de convertir ces joueurs en clients.

•    Les bars locaux offrent des promotions et des T-shirts gratuits aux vainqueurs des combats Pokémon.
•    Les marchands de glaces offrent des Pokebadges personnalisés en récompense aux joueurs.
•    Les gens configurent des postes de rechargement de téléphone en "points chauds" Pokémon.
•    De jeunes entrepreneurs s’y sont même joints en plaçant des kiosques de citronnade et en proposant des sucreries aux utilisateurs qui jouent sur leur site.
Vous sentez le thème récurrent ici?

Tout est une question de trafic pédestre

La préoccupation n°1 des détaillants est de trouver des manières d’attirer les gens, de générer du trafic. Tous vos efforts de marketing vont dans cette direction.

Quels autres canaux de marketing utilisez-vous actuellement et qui pourraient générer ce type de trafic pédestre aussi rapidement?

La télé? La radio? Les médias sociaux? Aucun ne s’en rapproche.

Et la beauté de la réalité augmentée est que la technologie ne supprime pas la composante humaine, elle le complète.

Ce jeu utilise la technologie pour améliorer le monde qui nous entoure, pas pour le remplacer. Il stimule des interactions humaines authentiques en faisant converger ses utilisateurs vers des lieux réels pour se rencontrer et jouer.

About the Author

Patrick Antinozzi

Patrick is our Content Specialist / Brand Ambassador / Internet Geek. He's got his finger on the pulse of business and retail trends, and loves writing in various corners of the internet. When he's not doing that, you'll find him traveling the world, playing hockey, or ranting about the Montreal Canadiens.

Follow on Twitter Follow on Linkedin
Previous Article
Wireless Zone montre à Philadelphie le véritable sens de l’amour fraternel
Wireless Zone montre à Philadelphie le véritable sens de l’amour fraternel

Next Article
Les Millénaires sont les pires (sauf quand ils sont les meilleurs)
Les Millénaires sont les pires (sauf quand ils sont les meilleurs)