Comment autonomiser vos jeunes employés et créer un environnement de travail épanouissant

July 5, 2017 Patrick Antinozzi

Je ne suis pas un vieux gâteux. Je ne vais pas vous faire un discours du genre « dans mon temps » que votre vieil oncle vous ressort chaque fois que vous lui rendez visite.

Il ne sera pas question de nostalgie et d’une envie de revenir à « des temps plus simples » (mais vous pouvez m’écrire en privé, j’ai de bonnes histoires pour vous!).

Non, cet article présente plutôt de nouvelles philosophies et de nouvelles idées qui semblent contre-intuitives.

Le monde évolue vite. Très vite. La technologie progresse à un rythme effréné et la perspective de chaque génération sur sa vision du monde diverge de plus en plus.

Le même phénomène se produit dans le commerce au détail.

Les détaillants regroupent généralement des hommes et des femmes de moins de 37 ans, dont 39 % ont moins de 28 ans.

Non, il ne s’agira pas non plus d’une autre publication sur les Milléniaux et leurs besoins particuliers, vous vous trompez. En fait, nous sommes en 2017(!), ce qui signifie que nous entrons maintenant dans le territoire de la Génération Z.

La Génération Z, c’est quoi?

Il s’agit de toute personne née après 1995. Comme nous sommes maintenant en 2017, toute personne de moins de 22 ans fait partie de la Génération Z.

Le commerce de détail constitue souvent la première expérience professionnelle des jeunes, ce qui signifie que vous embaucherez d’ici peu plusieurs "Génération Z".

Ces jeunes ressemblent en plusieurs points aux Milléniaux, mais avec quelques différences essentielles.

6 différences entre les Milléniaux (Génération Y) et la Génération Z

  • Encore moins concentrés(!) Vous ne croyiez pas que c’était possible? La Génération Z a grandi à l’ère de l’hyper information continue. Grandir dans un monde rempli d’alertes et de notifications réduit la capacité (ou l’habitude) à se concentrer sur la tâche à accomplir.
  • Extrêmement polyvalents. Il y a toujours un bon côté, si vous faites partie des « optimistes ». La Génération Z a peut-être du mal à se concentrer, mais elle a aussi développé une capacité à s’adapter instantanément. Avec le va-et-vient constant entre le travail et le divertissement, avec plusieurs écrans ouverts en même temps, la plupart du temps connectés à Internet, la Génération Z n’est aucunement intéressée par le passé. Quelle est la tendance du moment? Demandez à la Génération Z.
  • Précoces. De nombreux jeunes arrivent sur le marché du travail plus tôt et se frayent leur propre chemin jusqu’au sommet, en évitant les sentiers battus. L’enseignement supérieur n’est plus ce qu’il était. Un diplôme universitaire ne représente plus une garantie de travail comme auparavant, et on peut acquérir toute une foule de compétences gratuitement sur Internet.
  • Un meilleur esprit entrepreneurial. La Génération Z recherche des environnements de travail autonomes. En fait, 72% des jeunes du secondaire et 64% des étudiants universitaires souhaite lancer leur propre entreprise un jour.
  • Des attentes élevées. Les Milléniaux ont grandi avec le jeu Démineur, un téléviseur à définition standard et l’Internet par ligne téléphonique. La Génération Z grandit dans un monde incroyablement technologique et rapide. Si les choses ne vont pas assez vite, c’est qu’il y a nécessairement un problème.
  • Un besoin d’individualité. La Génération Z veut de l’indépendance et de l’individualité. Cela ne les dérange pas de travailler dans une entreprise, mais ils ne veulent pas avoir à vendre leur âme.

Maintenant que nous avons passé en revue ce que les jeunes recherchent dans un poste de rêve, voyons comment on peut répondre à leurs besoins.

Comment autonomiser vos jeunes employés et créer un environnement de travail épanouissant

1. Aidez-les à mettre en valeur leur manque de concentration. Le multitâche n’est pas forcément la plus efficace manière de travailler. Il vaut souvent mieux se concentrer sur une tâche à la fois et la terminer. Cependant, l’environnement du commerce de détail exige souvent de travailler en multitâche. On se retrouve souvent à simultanément répondre au téléphone, accueillir les clients et traiter les paiements.

C’est pourquoi il devient important de suivre toutes les interactions avec les clients à l’aide d’un outil facile à utiliser et aussi automatisé que possible. Cet outil doit être convivial et s’intégrer parfaitement à leur charge de travail.

2. Laissez-les utiliser leurs outils favoris, vous serez forcément "tendance". On passe de 0 à 100 milles à l’heure très rapidement de nos jours (si vite qu’il semblerait qu’on n’utilise même plus cette expression, à ce qu’on m’a dit).

Rester à la pointe des tendances et savoir en profiter constitue un aspect important d’un excellent commerce de détail. Personne n’avait anticipé le succès incroyable de Pokémon Go et ils étaient encore moins nombreux à prédire que Sprint l’intégrerait aussi fortement à sa stratégie commerciale. *ahem* sauf nous *ahem*

3. Ne les ignorez pas à cause de leur âge. Rien n’irrite plus la Génération Z que d’être rejeté du revers de la main en raison du nombre d’années qu’elle a vécues sur cette planète.

Et vraiment, qui pourrait leur en vouloir? Personne ne devrait être mis hors circuit pour un motif aussi futile. Bien sûr, ils peuvent manquer d’expérience, mais ils compenseront souvent par un ardent désir d’apprendre.

4. Donnez-leur de l’air, de l’espace. Donnez-leur une tâche et laissez-les tranquilles. Le véritable savoir ne consiste pas à tout savoir. L’idéal, ce sont les gens qui ont la capacité et la motivation pour acquérir les connaissances nécessaires pour effectuer une tâche.

Ne regardez pas par-dessus leur épaule et ne les surveillez pas constamment non plus. Donnez-leur de l’espace pour accomplir leur tâche et vous serez agréablement surpris par leurs capacités.

5. Écoutez leurs commentaires et faites-en usage. La Génération Z veut aussi être écoutée. Elle a grandi à l’ère des réseaux sociaux et n’a aucun problème à communiquer son opinion et de sa perspective sur le monde.

Elle doit se sentir à l’aise et en sécurité pour partager ses commentaires avec vous: c’est même essentiel. Planifiez régulièrement des rencontres individuelles et offrez-leur la possibilité de choisir eux-mêmes le meilleur moment. Votre porte doit toujours leur être ouverte.

6. Encouragez et stimulez l’individualité. Il existe une raison pour laquelle les concepts « ambassadeur de marque » et « marketing d’influence » existent maintenant. Les gens achètent auprès de personnes en qui ils ont confiance, et ils préfèrent suivre les recommandations d’êtres humains plutôt que des entreprises.

Plusieurs personnes se développent un vaste réseau et sont en mesure d’orienter les consommateurs vers les marques qu’ils recommandent. Investissez dans des outils et créez des politiques qui permettent à votre équipe de travailler en fonction de leur identité propre.

Vos clients adoreront.

About the Author

Patrick Antinozzi

Patrick is our Content Specialist / Brand Ambassador / Internet Geek. He's got his finger on the pulse of business and retail trends, and loves writing in various corners of the internet. When he's not doing that, you'll find him traveling the world, playing hockey, or ranting about the Montreal Canadiens.

Follow on Twitter Follow on Linkedin
Previous Article
Bain de sang dans le commerce au détail: la raison des faillites des plus grandes chaînes
Bain de sang dans le commerce au détail: la raison des faillites des plus grandes chaînes

Next Article
Les opérateurs sans fil doivent s’adapter pour trouver de nouveaux clients
Les opérateurs sans fil doivent s’adapter pour trouver de nouveaux clients